travaux d'électricité

Petits travaux d’électricité

Travaux d’électricité

Les travaux d’électricité requiert de la méthode et de la logique. Une fois quelques bases acquises, rien de plus simple que d’installer soi-même une prise murale ou d’acheminer l’électricité dans une nouvelle pièce. Quelques conseils et précautions d’usage.

Types de prises

En France, il existe trois types de prises de 16, 20 et 32 A (ampères), la plus courante est celle de 16 A. Celle de 20 A sert à alimenter les machines type lave-linge et la prise 32 A permet généralement de brancher des machines étrangères.

Normalisation des fils

Pour une installation domestique, la loi exige l’utilisation du bleu pour le neutre et du rayé jaune et vert pour la terre. Aucune couleur n’est obligatoire pour représenter la phase mais les fils utilisés sont généralement rouges, noirs, marrons ou oranges.

La prise de terre est, comme son nom l’indique, faite pour être reliée à un objet métallique enterré dans le sol. S’il y a fuite de courant, celui-ci ira s’engouffrer vers la terre afin d’éviter l’électrocution d’un individu à proximité ou en contact avec l’élément défectueux.

Appareillage électrique

Le disjoncteur différentiel sert à protéger les circuits et les personnes en cas de fuite de courant. Ce dispositif est obligatoire depuis 1991 (au moins un différentiel de 30 mA).
Le différentiel AC se place sur les circuits spécialisés, comme ceux du four ou du lave-linge. Son rôle est de détecter les pannes ou défauts du courant alternatif et de fermer le circuit.

Un contacteur placé sur le compteur EDF permet de bénéficier de l’option « heures creuses ».
Un programmateur est un dispositif qui permet de déclencher le moment où devra se mettre en marche tel ou tel appareil (généralement pendant les heures creuses afin de réaliser des économies).

Exigences d’installation

  • Un nombre minimum de socles de prise de courant (3 par chambre et 5 pour un séjour de moins de 20 m2) et de circuits spécialisés (électroménager),
  • une protection différentielle 30 mA,
  • la mise en œuvre d’un disjoncteur différentiel de type A pour protéger la plaque de cuisson et le lave-linge,
  • des protections 2A pour la VMC, le circuit d’asservissement tarifaire et le fil pilote ou le gestionnaire d’énergie,
  • des dispositifs de connexion pour luminaires (DCL),
  • l’installation d’un parafoudre dans certaines régions (Sud et Sud Est majoritairement),
  • l’obligation pour l’installateur de fournir un schéma de l’installation électrique,
  • une réserve de 20% minimum obligatoire dans le ou les tableau(x) de répartition,
  • tous les circuits doivent être équipés d’un conducteur de terre, y compris ceux alimentant les appareils dotés d’une double isolation et les circuits d’éclairage.
Posted in Pannes et réparations, Petits travaux d'électricité and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *